Trois puissants leviers pour améliorer les résultats immédiatement

Article paru dans Forbes le 20 juin 2020

Quand le bon sens en management améliore les résultats et l’engagement de toute l’organisation.

La période de rupture sans précédent amène une pression très forte, notamment sur les résultats immédiats. Toutes les équipes sont amenées à prendre des décisions complexes dans un contexte d’incertitude maximale, avec encore moins de temps.

 

Si de nombreux dirigeants se résignent à fonctionner comme avant en menaçant ainsi la survie de l’entreprise, ils ont pourtant la possibilité dès aujourd’hui de changer l’état d’esprit et les comportements de toute l’organisation. Trois leviers sont à leur portée, sans budget supplémentaire, pour faire converger toutes les ressources et efforts dans la même direction pourvu qu’ils soient appliqués par tous.

 

Instaurez une culture business dès aujourd’hui 

Combien de vos salariés comprennent ce qu’est la trésorerie et comment chacun peut contribuer à l’améliorer? Les dirigeants dépensent des millions chaque année pour évaluer et rémunérer la performance de chacun mais en oublient d’expliquer comment une entreprise est gérée. A négliger le potentiel de chacun pour résoudre un problème, l’organisation se prive d’une immense source de créativité en plus de disperser les efforts et ressources.

Quand on développe une culture business, on peut davantage engager dans les priorités du moment; par exemple l’amélioration de la trésorerie ou du résultat opérationnel. Avec des mots simples, des métaphores, et un échange régulier sur les leviers possibles d’amélioration, chacun dans ses activités peut contribuer à l’atteinte des résultats. Plus cette approche est étendue aux autres domaines comme la vente ou la chaîne d’approvisionnement, plus on a de chance de développer une organisation apprenante, engagée, et préparer chacun au changement permanent.

Les conditions de succès de cette approche sont bien entendu de faire remonter les pistes d’amélioration ou de solution proposées par l’équipe et de communiquer d’une manière transparente sur leur progression. Dans le même temps, chacun doit comprendre quels sont les résultats attendus individuellement et en quoi ils s’inscrivent dans la stratégie dans un cadre plus global.

 

Communiquez sur les comportements attendus 

Si les valeurs de respect, excellence ou encore solidarité sont fièrement affichées sur les sites web, il est vite fait de constater qu’elles n’engagent que peu sur le terrain. Chacun jouant sa propre interprétation des valeurs, les résultats peinent à être atteints face à un cynisme ubiquitaire.

Quand les dirigeants décrivent explicitement et répètent régulièrement les comportements attendus, cela présente un double avantage. Le premier est de mettre en pratique une valeur qui est fondamentale au bon fonctionnement de l’entreprise tandis que le deuxième renforce le sens d’appartenance. L’un et l’autre favorisent l’engagement et l’atteinte des résultats.

Les conditions de réussite résident en chacun, quel que soit son niveau, pour faire vivre, partager les comportements valorisés et exemplarisés par le management. Par ailleurs, plus ils sont attachés à une émotion positive, plus ils vont renforcer un changement durable en chacun.

 

Le principe de subsidiarité pour résoudre un problème immédiat et complexe

Pour faire face à la rupture de la chaîne de production ou à la chute de la demande, l’approche “top-down” est d’expérience, peu efficace. Parce que les dirigeants sont trop souvent éloignés du terrain, les plus compétents restent ceux qui ont une excellente compréhension de la réalité et disposent d’une solide capacité à réaliser.

De petites équipes d’experts fonctionnant en réseaux, autonomes et fédérées par un leader sont constituées pour résoudre un problème immédiat. Chaque équipe est responsabilisée individuellement et collectivement sur la réussite de la mission. Leur pouvoir de décision augmenté et un parfait accès à l’information leur permettent d’atteindre les résultats rapidement. La prise en compte du contexte est privilégiée ainsi que les débats pour faire émerger les opinions divergentes et les contradictions de l’entreprise comme par exemple: doit-on continuer à servir certains segments de marché à perte.

Les conditions de réussite reposent bien évidemment sur la compréhension approfondie du problème à résoudre ainsi que la confiance du management. De son côté, l’organisation contribue à faciliter le travail des experts, notamment par l’allègement des processes inutiles ou une communication parfaitement fluide.

 

Des millions dépensés contre du bon sens à portée de main

Les entreprises dépensent chaque année des millions en transformation et bien souvent les résultats ne sont pas à la hauteur des enjeux. Lorsque tous les efforts et ressources convergent dans la même direction, l’entreprise devient performante. Pour vérifier si c’est à portée de main dans votre entreprise, n’importe lequel de vos salariés doit être capable de citer, sans hésitation, les quatre ou cinq priorités du moment.

Partagez nos articles